Pratique sportive

L’épée

Epée électrique

L’épée sportive est l’héritière de l’arme des duellistes.
C’est une arme d’estoc, à savoir qu’on touche avec la pointe uniquement.
La surface valable comprend tout le corps de l’escrimeur du masque jusqu’au bout de la chaussure.

Surface valable à l'épée

Ce n’est pas une arme de convention aussi il n’y a pas de règle de priorité.

Le premier qui touche a le point. En cas de touches simultanées, les 2 tireurs marquent.
C’est le coup double. En duel c’est le fameux coup des deux veuves !

Le but est donc de toucher sans être touché.

Le fleuret

Fleuret électrique

Le fleuret est une arme d’étude, inventée par Maître Charles Bernard en 1653.
Elle fût créée pour la pratique en salle d’armes, c’est la première arme sportive !

C’est une arme d’estoc, à savoir qu’on touche seulement avec la pointe.
Le buste délimite la surface valable, c’est à dire la veste sans les bras.
Il se couvre d’une cuirasse électrique lors des assauts pour permettre de savoir si la zone touchée est en zone valable.

Surface valable au fleuret

La technique du fleuret est à base d’attaques et de parades.
Ces 2 phases constituent la majorité des phrases d’armes, à savoir d’enchaînements d’actions jusqu’à la touche.
Quand un tireur touche l’autre en zone valable, l’arbitre est seul juge pour déterminer si ce tireur marque ou non le point. Pour marquer, le tireur doit avoir la priorité.
Ces règles de priorité sont codifiées dans une convention. Il ne suffit donc pas de toucher pour marquer.
Il faut le faire dans les règles de l’art.

La piste d’escrime

Piste d'escrime

La piste est la surface de combat des escrimeurs.
Elle mesure 10 m pour les petites catégories et 14 m de minimes jusqu’à vétéran.
La ligne médiane divise la piste en deux parties égale.
La ligne de mise en garde derrière laquelle le tireur se place au début de l’assaut et après chaque touche accordée.
La ligne d’avertissement au delà de laquelle si le tireur a les deux pied derrière.
Il est automatiquement déclaré “touché”.